Mon avis sur les régimes et l'obsession des calories

Publié le par Anna et Olivia

Mon avis sur les régimes et l'obsession des calories

Le printemps commence à se profiler au loin, le beau temps aussi... Et avec cela, la saison des... régimes ! Il y a bientôt 3 ans, j'avais publié un billet sur le sujet : "Stoppez les régimes et arrêtez de compter les calories !
Je suis toujours aussi persuadée que passer son temps à compter les calories est illusoire, voire pire, totalement contre-productif.

Je suis sidérée de voir à quel point beaucoup de personnes sont focalisées sur le calcul des calories (j'ai été de ces personnes là !!), comme si le nombre de calories des aliments définissait leur intérêt de les manger ou à l'inverse de les bannir.
Un petit exemple tout simple : les oléagineux (noix, amandes, sésame, noisettes, noix de cajou...) sont très caloriques ! Ce sont des aliments très riches c'est vrai, mais surtout riches de leurs nombreux nutriments et vitamines, qui font d'eux des aliments de choix à intégrer dans notre alimentation quotidienne. Bien sûr il ne s'agit pas d'en manger un seau chaque jour, mais dans des proportions raisonnables (personnellement j'en mange environ 1 poignée chaque jour), ils nous sont très bénéfiques ! 

Plutôt que de compter les calories, il serait bien plus opportun de se concentrer sur la valeur nutritionnelle des aliments !
=> Savoir lire les étiquettes sur les produits me semble important, afin de repérer les éléments néfastes pour le corps humain (mono et diglycérides d'acides gras ou e471, huile de palme, colorants, édulcorants chimiques type aspartame et acésulfame-K, le glutamate, les graisses hydrogénées en général, les sucres invertis...)
=> Méfiez-vous des aliments 0%, allégés... qui sont uniquement marketting, et pas du tout bons pour la santé ! 
=> D'une manière générale, méfiez-vous des produits transformés et industriels, qui sont totalement dénaturés et souvent peu nutritifs. Plus il y a d'ingrédients et de transformations, moins on sait d'où vient ce que l'on mange. Si on achète des aliments transformés (c'est pratique tout de même !), il vaut mieux choisir ceux qui ont peu d'ingrédients dans leur liste et exempts d'additifs et colorants comme dit plus haut. En choisissant le bio, sachez que la plupart des additifs et colorants chimiques sont interdits. Et le must reste d'acheter les ingrédients bruts pour les cuisiner soi-même. C'est du bon sens bien sûr, mais ça ne fait pas de mal de le dire ;) 

=> Suivre un régime alimentaire restrictif quand on a du poids à perdre, c'est frustrer son corps et le déconnecter de ses réels besoins. C'est la voie ouverte aux troubles du comportement alimentaire (boulimie, anorexie...). Si parfois on réussit à perdre des kilos avec un régime amaigrissant, il y a forcément un moment donné où on arrête le régime (et heureusement, car la plupart des régimes amaigrissants ne sont pas du tout équilibrés et nous font risquer des carences !) et à ce moment là on relâche son attention par rapport à son alimentation, et on reprend petit à petit tout le poids perdu, et souvent bien plus à long terme. C'est un constat que j'ai fait de ma propre expérience, mais également en regardant autour de moi... Les gens minces sont souvent ceux qui ne font pas de régime ! 

Mon histoire 
J'ai souffert personnellement de problèmes de poids à la fin de l'adolescence. Etaient-ce de réels problèmes de surpoids, avec le recul je sais bien que non, mon souci était avant tout dans ma tête et lié à une vision erronée de mon image. Enfant, on me surnommait souvent "sac d'os". Devenue ado, j'ai commencé à découvrir la junk food, le Nutella, les chips, les Kinders, le Coca... En deux mots, le chimique et l'industriel, préservée jusqu'alors par ma mère qui avait l'habitude de cuisiner des aliments non transformés pour nos repas. Les sucres raffinés, additifs et compagnie m'ont complètement détraqué mes papilles.
Je ne me suis jamais intéressée au sport, il faut dire que dans notre famille on n'est pas des sportifs du tout ! Je pensais que le sport était une perte de temps, que c'était les gênes qui nous prédisposaient à être sportif ou non.
Sans surprise, j'ai pris un peu de poids. Je vous passe les détails, j'ai fait des régimes, perdu des kilos, repris encore plus à chaque fois, jusqu'à la fin de mes études. 
Résultat net de toutes ces années perdues à me goinfrer par intermittance, à culpabiliser comme pas possible, à me restreindre, à faire mille complexes de mon corps : 15 kilos. En plus, oui. A partir du moment où j'ai commencé les régimes, jusqu'à ce que je décide de les arrêter (en 2010), j'ai pris 15 kilos. 

Pourquoi je vous raconte tout ça, après tout c'est très personnel... En fait, j'aimerais beaucoup éviter à d'autres de tomber dans cet engrenage ridicule et très inutile que sont les régimes. Le surpoids n'est pas une fatalité, mais on ne s'en sort pas grâce à la restriction alimentaire et à la frustration. Il faut accepter de prendre son temps et changer ses habitudes. 
Vous vous demandez aussi peut-être où j'en suis aujourd'hui, environ 6 ans après l'arrêt des régimes. Je n'aime plus trop parler en terme de kilos, car à mon sens cela n'est pas beaucoup révélateur (un kilo de muscle est radicalement moins volumineux qu'un kilo de graisse !), mais en gros j'en ai perdu une bonne dizaine, et surtout je me suis beaucoup affinée au fil des années, depuis l'arrêt des régimes, c'est assez dingue parce qu'enfin je me fais plaisir en mangeant sans culpabiliser ! J'ai simplement appris à manger sainement au quotidien, appris à cuisiner des recettes bonnes au goût ET pour la ligne, en intégrant une activité sportive régulière aussi. 

En gros :

=> J'ai appris à aimer le sport, que je pratique maintenant régulièrement avec plaisir, il régule mon appétit, me dynamise, me régénère, me remodèle. Rien que ça.

=> Niveau alimentation, *je mange à ma faim*, beaucoup de légumes et de fruits, ponctués de céréales complètes et de légumineuses. J'essaie d'éviter les produits industriels et trop transformés, cuisinant des produits de base autant que possible au quotidien. Lorsque j'en ressens l'envie et le besoin, je ne dis pas non à quelques sucreries, que là aussi je préfère faites maison avec des ingrédients bio et pas raffinés.

Ecouter mon appétit m'a fait me rendre compte par exemple que le matin je ne commençais à avoir faim qu'à partir de 9 ou 10h en général, que manger automatiquement très tôt histoire de se remplir, avant d'aller au travail, était une grave erreur dans mon cas ! Du coup, j'emmène chaque jour de quoi me restaurer au travail : fruits, barres type Nakd, porridges, smoothies... J'y prends d'ailleurs beaucoup plus de plaisir, et cela a l'avantage d'arriver à l'heure du déjeuner sans être totalement affamée.

Lorsque j'ai envie de grignoter quelque chose entre les repas, j'essaie de détecter si c'est la faim ou la gourmandise qui parle. Je fais en fonction ! Je n'hésite pas à manger plein de fruits en dehors des repas (il paraît qu'on les digère mieux ainsi d'ailleurs), des noisettes/amandes/noix... cela cale bien et ça requinque. Je mange doucement pour bien me rendre compte du moment où j'ai suffisamment mangé. 

Ecouter sa faim c'est aussi parfois se rendre compte qu'on n'a pas faim du tout, dans ce cas je n'hésite pas à ne pas manger, même si c'est l'heure du repas. On dit qu'il est très mauvais de sauter des repas, je suis d'accord avec ça lorsque c'est vécu comme une privation, pour maigrir par exemple, mais lorsque c'est le corps qui n'a pas faim, il serait idiot de le sur-approvisionner, plus que de besoin. Vous ne trouvez pas ?
 

Lorsque le grignotage ne pose pas de soucis, on peut s'intéresser à la composition des repas.
Et c'est là que cela peut coincer : par manque de temps et/ou d'organisation, si on se retrouve devant un frigo vide au moment de préparer le repas, on risque de se rabattre sur des solutions pas du tout équilibrées... (non, une platrée de pâtes avec du ketchup, ce n'est pas équilibré :P )
Mon conseil, c'est l'organisation des courses, en amont donc ! Si votre cuisine contient tout ce qu'il faut pour réaliser un bon repas sain, on sera moins tenté par un repas de grignotage pas terrible, une commande de pizza etc... Si vous avez le temps, vous pouvez prévoir vos menus à l'avance au moment d'établir la liste des courses. Concernant les fruits et légumes, je préfère personnellement les choisir en fonction de ce que je trouve dans mon magasin bio, pas de liste pour eux donc, je fais en fonction des saisons et du pays de provenance des arrivages.
Je m'attèle à avoir toujours beaucoup de fruits et légumes frais à disposition chez moi, comme je déteste au plus haut point le gaspillage, je suis souvent "obligée" de cuisiner mes légumes de peur qu'ils s'abiment. Une fois que l'on a dégusté une platrée de légumes, on a en général moins faim pour se ruer vers des aliments cracras. Enfin c'est mon avis ;)

On ne peut jamais dire qu'on est totalement guéri de ce genre de problèmes, mais je pense pouvoir affirmer aujourd'hui que je suis devenue beaucoup plus zen sur le sujet, car je sais enfin quoi faire pour mincir, et à fortiori pour maintenir un poids de forme sans trop le faire varier.

Car au fil de l'année et des saisons, il est totalement normal que notre corps se modifie, selon les épisodes de stress que l'on peut rencontrer, certaines saisons favorisant également le stockage du gras comme la période de l'hiver : on a envie de cocooning et on abuse plus volontiers de plats plus riches qu'à l'accoutumée.

L'important ce n'est pas de se focaliser sur son poids, mais plutôt sur sa forme physique. Etre bienveillant envers soi-même est primordial.
Pour savoir si vous avez un peu grossi, référez-vous plutôt à vos vêtements (vous vous sentez plus serré(e)s que d'habitude dans votre pantalon ?). Plutôt que de racheter une taille plus grande : faites un peu plus de sport, augmentez votre consommation de fruits et légumes, limitez un peu le sucre... Permettez-vous des encas dans la journée pour ne pas arriver affamé(e) au moment du repas (rien de pire pour manger plus que de raison !).
Si vous avez l'habitude d'en manger, limitez au max les produits laitiers, qui sont une bombe à retardement au niveau du poids... (saviez-vous que les produits laitiers font grimper en pic notre taux de glycémie ?).

En mangeant équilibré dans des quantités raisonnables, en choisissant de bons aliments nutritifs plein de vitamines, avec une activité physique quotidienne, un bon sommeil, faisons confiance à notre corps ! Je suis persuadée qu'il fera le nécessaire pour obtenir un poids de forme pour vivre en bonne santé, que ce soit en perte ou en prise de poids. A noter que la silhouette parfaite n'est peut-être pas celle des magazines... 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous vécu ce genre de soucis, le vivez-vous encore, vous en êtes-vous sorti(e)s ? 

J'espère que ce billet un peu plus personnel que d'habitude vous a plu.
Je suis en train de vous préparer deux prochaines articles dans la même lignée :
-un consacré au sport (les vidéos youtube que je préfère, ce que je pense du TBC...)
-et un pour vous proposer des idées de plats sains pour manger équilibré sans se lasser.
Je vous donne rdv sur notre page Facebook pour ne louper aucune de nos prochaines publications, ou vous pouvez aussi vous abonner à notre newsletter (dans la colonne de droite). 
A bientôt !
Olivia 

Publié dans On papote

Commenter cet article

Anne 30/03/2016 20:44

En voilà un article passionnant ! Ca m'a fait du bien de le lire :-)
Je pense qu'on serait nombreuses (nombreux peut-être) à avoir envie de témoigner un peu son expérience sur le sujet, tellement ça nous parle. Il y a souvent beaucoup de chemin à faire avant d'en arriver à une telle réflexion, avec des allers-retours vers différentes méthodes, suite à des lectures qui nous mènent dans différentes directions...
Bref, la gourmandise tout en santé, c'est vraiment le pied ! Et je dois bien avouer que, de mon point de vue, elle se rapproche alors logiquement du plus végétal qui soit.
Et que c'est bon de se sentir bien, dedans et dehors !

Merci beaucoup pour ce récit :-)

Elegna 23/03/2016 11:29

Un très bon article que j'ai lu avec attention! Je vais surtout retenir le conseil pour le petit dej. Je me force souvent à avaler un truc chez moi avant de partir, vers 07h45, alors que je n'ai pas faim. Elle vient plus tard quand je suis au travail, vers 09h30-10h00. Je n'aime pas manger au travail, parce que comme ici c'est plutôt le culte de la minceur (d'ailleurs en ce moment c'est la mode du régime Scarsdale: va voir sur le net la teneur de celui-ci, ça fait flipper...), et que j'ai pas envie qu'on se dise "Ah ben bouboulita mange en dehors des repas!". Bon, naturellement personne ne m'appelle Bouboulita, mais c'est le petit film que je me fais dans la tête. Mais tu as raison, il faut mieux manger quand la faim se fait ressentir, plutôt que trop tôt et qu'après on attende le déjeuner comme notre sauveur...
Sinon je suis tout à fait d'accord avec toi sur les régimes trop restrictifs. D'ailleurs si les gens passent leur vie à en faire, c'est bien que si ça marche sur le coup, au final ils reprennent tout, et bien plus encore (comme Denver). Donc autant prendre le temps de faire un vrai travail de fond en alliant une meilleure alimentation ET du sport. Parce qu'être mince ne signifie pas non plus être en bonne santé si l'hygiène de vie est déplorable, et qu'on ne se bouge pas un minimum.
Des bisous bisous et à bientôt

Sonia 15/03/2016 12:11

100% d'accord. Même si j'ai encore des kilos à perdre, j'ai pu voir le bénéfice de ne plus faire de régime et de simplement écouter son corps. Et puis, un peu de sport pour couronner le tout, rien de tel. La culpabilité et le stress qu'imposent les restrictions dues aux divers régimes, diètes, n'arrangent pas la perte de poids, au contraire et là c'est le cercle vicieux. :( Lorsque l'on comprend qu'il vaut mieux penser "forme" que "physique", les choses viennent d'elles mêmes. Bravo pour cet article en tout cas, car il est vraiment intelligent et tellement vrai!

tartinecuisine 15/03/2016 11:51

Pas mieux, + 1

nonnarosa 15/03/2016 09:50

merci pour ce post,j'ai 53 ans et j'ai depuis peu compris que tous les régimes que j'ai entrepris même le ww n'ont servis qu'a me laisser des kilos en plus.Tout à fait d'accord avec vous,je me retrouve dans votre parcours,merci pour vos belles recettes!!!

Magalie 15/03/2016 09:44

Très bel article dans lequel je me reconnais de plus en plus.
En juin, ça fera 3 ans que j'ai décidé de me reprendre en main au niveau de mon poids.
Au début, je faisais un léger "régime" avec plus de légumes, moins de pâtisseries... et avec 2 heures d'aquagym / semaine. ça m'a aidé a perdre seulement 2 à 3 kg en 2 ans !
Depuis pratiquement 1 an, j'ai beaucoup modifié mon alimentation avec au moins 50 % de plats végétariens, moins de sucre, plus de fruits, des amandes, noisettes.... moins de laitages... bref en suivant en grande partie ce que tu décris dans ton article et avec 4 heures de sport / semaine (2 h d'aquagym, 1h30 de natation et 25 mn de course) et je perds enfin plus de poids alors que je n'ai plus l'impression de me priver :D
Encore merci pour ce bel article et continuez de nous proposer toutes vos belles recettes :-)

Dels cooking twist 15/03/2016 09:39

Très bel article Olivia ! Cela fait un moment que je me demandais aussi si je publierais un article de ce genre sur mon blog, et j'ai finalement laissé tomber (affaire à suivre...), mais en tous les cas je te rejoins parfaitement :
1/ Cessons l'obsession des calories, des calories vides même en petite quantité ne seront jamais aussi bonnes que de "bonnes" calories nourrissantes
2/ Cessons de penser allégé et 0%. Depuis que je suis en Suède j'ai cessé tout achat de ce genre de produits qui sont quasi inexistants ici. Résultat : je n'ai pas pris de poids pour autant. Il faut être conscient de ce que le gras représente, sans chercher à le substituer et en se disant que si on en prend plus c'est pas grave car c'est de l'allégé.
3/ Arrêter d'être obsédé par la balance. Là encore comme tu le dis, un kilo de muscle n'a rien n'a voir avec un kilo de graisse. Penser harmonie de la silhouette à la place, c'est bien suffisant. La dernière fois que je me suis pesée c'était en juin 2014 pour un rdv médical, et depuis je n'ai aucune idée si mon poids a fluctué ou non, mais je pense que ce n'est pas grave, l'essentiel c'est que l'harmonie de ma silhouette reste plus ou moins la même et que personne n'aura remarqué quoi que ce soit. Après prendre ou perdre de temps à autre deux ou trois kilos est pour moi une fluctuation normale du corps que l'on devrait s'autoriser plutôt que de paniquer aux 500g de pris.
4/ Manger de tout, de manière équilibrer, sans jamais s'interdire des aliments qui créent la frustration et font qu'on y revient par compulsion par la suite. Effet nul garanti. Je ne m'interdis jamais un dessert, mais je réfléchis un peu en essayant d'équilibrer ma journée, et il est clair que si j'ai pris un croissant le matin, je peux m'autoriser une part de gâteau l'après midi en plus si ca reste exceptionnel. Tout est question d'équilibre sur plusieurs jours. Je ne me prive de rien.
5/ Cuisiner maison autant que possible. Pour moi la clé est là. C'est la meilleure facon d'avoir un contrôle sur les ingrédients que l'on utilise, et de prendre conscience de ce que l'on mange vraiment.
6/ Faire du sport régulièrement, car ca ouvre l'appétit mais on a alors envie de manger sainement tout naturellement. Au départ c'est dur de s'y mettre, mais après quelques semaines on ne peut plus s'en passer.

Bref voilà, ce sont des règles toutes simples à respecter pour avoir un mode d'alimentation sain et équilibré. Merci de nous partager ton expérience personnelle à titre d'exemple, c'est très touchant ! Et même si je crois deviner que tu n'as absolument jamais été en vrai surpoids même après tes 15 kgs parce que tu es de nature très fine, sache que tu es juste parfaite en mangeant à ta faim et de tout. Un petit bout de femme pétillante et mince, mais plus important encore, avec une santé de fer ! :) Encore merci pour cet article Olivia. Bises et bonjour à Anna !

Rose 15/03/2016 08:02

Joli partage ! Bouger, manger sainement tout en se faisant plaisir, il n'y a rien de tel ! :)

Rosenoisettes 15/03/2016 07:15

Je suis bien d'accord, la chasse aux calories et le mode de vie "régime" au sens restrictif du terme est très nefaste sur la santé au final.
Le pire est qu'aujourd'hui les restrictions ne s'arrêtent plus aux calories, il y a également ceux et celles qui veulent arrêter le gras (huiles végétales et oléagineux), le gluten (sans avoir d'intolérance ou de sensibilité), se nourrir d'une alimentation riche en glucides (fruits, légumes et céréales à IG haut)...etc.
Manger bien et sainement n'est pas synonymes de privation mais de modération, se priver n'est pas profiter de la vie et j'irai même jusqu'à dire que c'est se rapprocher de TCA.
Merci pour cet article ! Bises

Elsa (Envie d'une recette?) 14/03/2016 23:36

Très joli article Olivia... Que du bon sens et pourtant... On l'oublie parfois !!!
Bébé Loup est arrivé il y a 2 mois et m'a laissé 4kg en cadeau... Merci de me rappeler qu'un peu de patience et d'exercice seront un meilleur chemin que des privations assorties de culpabilité...
Bisous les filles ! :-)

Anna et Olivia 14/03/2016 23:53

Merci Elsa pour ton message :) Tu connais le programme sportif "Top Body Challenge" de Sonia Tlev ? Il y a de nombreuses jeunes mamans qui le font et elles réussissent des métamorphoses assez dingues en 12 semaines, ce genre de programmes sportifs peut donner un coup de pouce et aider à se remodeler plus rapidement, en plus il y a une forte communauté qui suit ces entraînements, les filles se soutiennent, c'est génial je trouve :)
Bisous ma jolie :*

CookALife (Maeva) 14/03/2016 23:28

Merci pour cet article Olivia, je vais le partager dans la semaine, il pourrait intéresser bon nombre de personnes. Merci pour ton honnêteté car oui, on passe tous de temps en temps par la case plat préparé ou semi-préparé, je ne crois pas ceux qui disent cuisiner tous les jours de l'année. Quand cela arrive, il est judicieux de savoir quoi choisir.

Quand aux régimes, je suis entièrement d'accord, j'ai aussi pu prendre du poids ou en perdre suivant les évènements de la vie mais jamais de régimes, je déteste me priver et je trouve ça dangereux, je pense tout à fait qu'on peut garder un poids fixe voire même maigrir en se faisant plaisir! Cela permet de garder le cap côté moral en plus.

Et je suis de plus en plus comme toi quand à l'heure des repas, jusqu'à il y a peu, je mangeais avant de partir travailler, à l'heure du déjeuner et à l'heure du dîner mais depuis quelque temps, j'ai commencé à m'écouter et à ne plus me forcer à manger aux heures dites si je n'ai pas faim, en particulier le midi ou le soir, il m'arrive d'ailleurs souvent de "déjeuner" en décalé vers 15h quand je ne travaille pas, malheureusement les journées de travail, c'est impossible pour moi de manger en décalé de par mon métier donc obligée de manger le matin avant de partir et à l'heure du déjeuner.

Et puis le test du pantalon, c'est fatal, pas besoin de balance (qui de toute façon n'est pas une donnée fiable car on peut faire de la rétention d'eau, avoir les os plus ou moins lourds, etc.). Bon là comme chaque fin d'hiver, il est temps de se reprendre un peu en mains pour ma part, pas de grosses folies mais un peu de laisser-aller, heureusement je ne suis pas une bikini addict donc pas de régime pré-plage, juste histoire de me sentir bien et mieux dans mes fringues :p

En tout cas, merci pour ces mots, c'est léger et sérieux à la fois et surtout amené comme il faut, ça fait du bien en ce moment dans ce monde du blogging culinaire pas toujours sincère et honnête ;-) Et merci pour toutes vos bonnes idées saines et gourmandes!

Anna et Olivia 14/03/2016 23:43

Oh mille mercis Maeva pour ton adorable commentaire et pour le temps que tu as passé à me l'écrire :)
C'est vrai qu'avec les horaires de boulot il faut jongler, pas toujours facile !
Merci encore ma belle, je t'embrasse